le coran accessible pour tous
Le Coran est message de Dieu. Y a-t-il une méthode logique d'assimilation et de communication. Oui!

Thèmes

amitié amour anges argent art article background bébé belle bonne cadre chez

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Chroniques femmes coraniques (5)
· Coran (26)
· Hadith (0)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Merveilles corraniques: sourate el moulk, ou celle qui sauve
· Merveilles coraniques: Sourate El Djinn
· Sourate El Kafiroun
· Sourate El Houmaza: contre la calomnie
· Le Verset du Trône, beauté et style

· Sur les traces de Amina et Halima: trois et fin
· Les deux mères du Prophète (P. et S. sur lui)- Un
· Sorate Koraïch : sécurité et nourriture
· Sourate Le Très Haut: Coran et rappel
· Sourate El Asr (Le Temps)
· Merveilles coraniques: sourate el houdjourate
· Sourate El Massad (la Corde en feu)
· Merveilles coraniques:sourate Et-Tahrim
· Sourate An-Nasr (Le Triomphe)
· Sourate El Moulk : le secret de sa structure -un

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 08.02.2010
Dernière mise à jour : 22.05.2011
32 articles


Sourate el ouaqiaa: celle qui sauve

Publié le 22/05/2011 à 23:18 par lecoranfacile Tags : blog texte

Salam Allah soit sur vous!

Nous invitons les chers visiteurs fidèles à notre méthode de traitement et de présentation de sourates pour les rendre plus accessible et plus facile, à visiter notre deuxième blog intitulé le coran intelligent sur over blog, où ils peuvent suivre les articles avec la présentation en arabe, ce qui est recherché pour mieux faire apparaître le charme et la beauté du texte coranique. En voici l'adresse du blog :

Coran.smail.boudechiche.over-blog.com

 ou simplement en tapant sur google

 (le coran intelligent over blog)

 

Consulter la liste complète des articles, il y a toutes les sourates des deux derniers hizbs (A'ala et En-Naba) et d'autres sourates comme

           el moulk,

           er-ramanène,

          el ouaqia etc;; 

 

Sourate El Inchiqaq- l'appel et le jure

Publié le 12/04/2011 à 23:09 par lecoranfacile Tags : blog belle roman homme background nuit livre dieu element

 

Un appel et un jure

On a vu dans la première la présentation de sourate el inchiqaq qui renferme la structure suivante et les deux signes en guise d'introduction sur le jour dernier.

Nous allons voir la suite qui comprend:

- Un appel sur ceux qui auront leur livre de la main droite et ceux qui auront leur livre de la main gauche. (06-12)

- Un jure sur le jugement des mécréants, suivi d'une interpellation sur Koraïch qui se détourne du Coran. (13-19)

2- L’Appel : "La marche inéluctable vers le Seigneur".

"O homme !Tu marcheras, en vérité, vers ton Seigneur, inéluctablement et alors tu le rencontreras !"(06)

Celui qui recevra son écrit par sa droite ! (07)

Sera jugé un jugement facile ! (08)

Et retournera aux siens, tout réjoui ! (09)

Tandis que celui qui recevra son écrit derrière le dos ! (10)

Clamera, alors, détresse ! (11)

Et brûlera dans la Fournaise ! (12)

En vérité, il avait été, parmi les siens, joyeux ! (13)

En vérité, aussi, il avait pensé qu'il ne retournerait point ! (14)

Mais si ! En vérité, son Seigneur était sur lui Clairvoyant ! "(15)

3- Le Jure :

Ce jure, comme le discours précédent, lie de manière harmonieuse les promesses et avertissements sur l'Au-delà aux comportements des gens Ici-bas. Il s'attaque particulièrement à certains dédains et inertie, qui, logiquement, n'ont pas lieu d'être. La sourate termine par un ordre au Prophète, (P. et S. sur lui) de leur annoncer un avertissement et une promesse. Le lecteur remarquera, d'autre part, le changement de ton. Dieu s'adresse au groupe au lieu de l'individu comme dans la partie précédente. Il y a donc :

· le jure au nom de la rougeur du couchant, la nuit qui enveloppe et la pleine lune, autant de signes de la Grandeur divine, suivi de l'affirmation sur ce qui attend les mécréants qui seront placés pallier sur pallier, à l’exception des croyants pieux qui, eux, auront un salaire désintéressé. (16-19)

· L'interpellation de Koraïch (20-25) qui dément la Révélation et se détourne du Coran.

On a :

a- Le Jure :

"Oh, non! J'en jurepar la rougeur du couchant!(16)

Par la nuitet ce qu'elle enveloppe ! (17)

Par la lunequand elle atteint sa plénitude !” (18)

Qu’en vérité, vous monterez, sûrement, palier sur palier!(19)

  • L'interpellation:

Qu'ont-ils à ne pas croire ! (20)

Et, quand le Coran leur est récité, à ne pas se prosterner ! (21)

Mais les mécréants démentent ! (22)

Dieu est, toutefois, au fait de ce qu’ils dissimulent !(23)

Aussi, promets-leur un châtiment douloureux ! (24)

Excepté ceux qui ont cru et fait les bonnes œuvres. A eux, un salaire désintéressé !” (25)

Voir la présentation en arabe allant à mon blog (le coran intelligent over-blog). Soyez au rendez-vous avec d'autres sourates. Prochaine sourate: El Moutaffifine(Ceux qui fraudent). Elle a une architecture très belle.

 

Sourate El in chiqaq -1-le jour dernier

Publié le 10/04/2011 à 14:17 par lecoranfacile Tags : background roman lecture homme article travail livre dieu éléments

Deux signes, un appel et un jure

 

 

C'est la quatre-vingt-troisième dans l'ordre chronologique. Elle contient vingt-cinq versets d'inspiration mecquoise. Elle est à rapprocher au point de vue contenu et structure des deux autres sourates "At-Takouir" et "El-Infitâr", en ouvrant sur un autre aspect prophétique enrichissant sur le Jour dernier et en donnant un avertissement sur le Jugement et la Séparation.

 

 Avec cet éclairage, qui en principe, doit toucher les âmes qui pensent et réfléchissent, elle stigmatise l'attitude de certaines gens, notamment les mécréants qui restent insensibles à la lecture du Coran et qui font comme si l'avertissement divin ne les concernait pas. En vérité si.

 

 

Structure : Deux Signes, un Appel, un Jure

 

 La structure de cette sourate peut être résumée ainsi en trois parties :

 

- Une ouverture donnant un bref panorama sur le Jour Dernier, en deux Signes quand aussi bien le ciel que la terre répondront à l'appel de Dieu. (Versets 01-05)

 

 - Un discours adressé à l'Homme l'informant de la rencontre inéluctable avec son Seigneur et montrant que les hommes seront classés selon leur croyance et leur travail : ceux qui auront leur livre dans leur droite, les bienfaiteurs et ceux qui l'auront derrière le dos, les malfaiteurs (06-16).

 

 - Un Jure sur des éléments cosmologiques, avertissant les hommes du Jugement et de la Séparation et stigmatisant particulièrement ceux qui ont une attitude négativiste à l'égard du Coran. (17-25).

 

 On peut ainsi observer que si sourate "At-Takouir" comprend seulement une ouverture et un jure et que "El-Infitâr", une ouverture et un discours, cette sourate forme une sorte de synthèse de ces deux sourates en se composant d'une ouverture (Quand...), d'un discours (O, homme…) et d'un jure (Oh, non!…J'en jure).

 

Ces éléments qui structurent ainsi ces trois sourates sont autant de repères qui permettent donc de les encadrer et de mieux les approcher pour les apprendre et les comprendre.

 

Développement : 

 

 On a donc les trois parties : les deux Signes, l’Appel et le Jure :

 

Quand le ciel aura été fissuré, (01)

 

Et aura obéi à son Seigneur, en s’exécutant pleinement !” (02)

 

 

   “Quand la terre aura été étendue ! (03)

 

     Aura rejeté ce qui est en elle, en le délaissant!(04)

  Et aura obéi à son Seigneur, en s’exécutant pleinement !” (05)

 

 

Attendre la suite (l'appel et le jure) dans le prochainarticle.

Fatma Zohra et le Coran

Publié le 02/04/2011 à 19:24 par lecoranfacile Tags : background poésie chez roman création nuit travail fille mort livre dieu texte papier lecture

Hafsa, une imprimerie vivante au service du Coran

 

 Nous célébrons ces jours-ci la nuit du Destin qui a vu la révélation du Coran des Tablettes Gardées au dessus du septième ciel au ciel le plus bas pour être ensuite révélé graduellement au Prophète (P. et S. sur lui) sur une période de vingt trois ans. Sa révélation lente et selon les circonstances avait permis aux compagnons et aux fidèles de l'assimiler convenablement et de s'imprégner de ses valeurs.

 

Toutefois, une fois à Médine, le Prophète (P. et S. sur lui), le prophète analphabète miracle qui s'était mis à prononcer des paroles dictées défiant le monde linguistique, poétique et artistique de la Mecque, s'était rendu compte très tôt de l'intérêt d'instruire les compagnons pour la sauvegarde du Coran et pour l'acquisition de la science et du savoir.     

 

Vaste opération d'alphabétisation

 

C'est à Médine que ce besoin s'était fait sentir le plus. Le Prophète lança une véritable opération d'alphabétisation dès le début de l'Hégire qui avait eu beaucoup de succès. Rappelez-vous les deux ordres de lecture révélés dans la grotte de Hira pour la première fois. Le Prophète (P. et Sur lui) instruit par Dieu veut les mettre en exécution et que son exemple d'analphabète ne soit pas suivi. Il lança des appels pour l'apprentissage de l'écriture et de la lecture. Celui qui lit le Coran en prononçant une lettre engrange une hassana (un bien) au Paradis indique le Hadith. C'est d'une pierre deux coups. On apprend l'écriture et la lecture à la fois, ce qui facilite la récitation et la compréhension.    

Ce genre de hadiths ne tombe pas dans l'oreille de sourds des deux sexes. Cela avait donné naissance à la formation des premiers noyaux de centres de formation, d'abord à la mosquée, puis à la maison. La recherche des enseignants était très recommandée y compris dans les rangs de l'ennemi et d'ailleurs. "Prenez la science y compris en Chine" est un hadith établi pour dire qu'il n'y a pas de barrière à l'acquisition du savoir. 

 

Rappelez-vous aussi les conditions données par le Prophète (P. et S. sur lui) pour libérer les prisonniers de Badr: Celui qui savait écrire et qui instruisait dix compagnons obtenait sa libération immédiatement après. Tout le monde se mettait à apprendre et à lire. Celui qui apprenait se faisait un devoir à son tour de communiquer son savoir à ses proches. Bref il eut eu création d'une véritable frénésie pour l'écriture. En peu de temps, l'écriture s'était répandue à Médine qui devint un centre de rayonnement convoité par les poètes et les savants en damant le pion à la capitale de la poésie la Mecque. C'est l'autre victoire des croyants civilisés sur les païens demeurés fermés à la culture et au savoir dans leur globalité. Cela avait permis également de mieux se mesurer aux gens du livre présents dans la ville et les régions environnantes et qui étaient, eux, instruits et savaient écrire.  Le Prophète lui-même qui fonda le premier Etat musulman avait besoin de l'écriture et de moyens de documentation dans ses messages et correspondances.  

 

Hafsa se distingua

Sur ce lot heureux, il y eut la jeune et dynamique Hafza, la fille de Omar qu'épousa le Prophète (P. et S. sur lui) et qui vite se distingua par sa maîtrise de l'écriture.

 

Elle se spécialisa dans l'écriture du texte sacré et réussit petit à petit à en devenir la gardienne. Plus tard, elle deviendra une référence principale sous le règne de Abi Bakr et Othmane pour l'assemblage des versets du Coran et l'écriture du premier Coran. Une partie de sa maison était ainsi réservée à l'écriture des versets et des sourates. Les moyens utilisés étaient ceux de l'époque, soit du papier artisanal acheté ou fabriqué localement à base de tronc d'arbre et d'herbes, soit de la peau de moutons et de chameaux retravaillés et préparés. Du coup, il y eut un développement de l'industrie et du commerce sans précédent des moyens d'écriture. Les fidèles se mettaient à la recherche de supports, d'encre et de papiers pour l'apprentissage et l'écriture.

 

Le travail effectué par Hafsa était impressionnant. En plus qu'elle était instruite, elle était aussi d'une grande intelligence et d'une grande vision. Elle avait débuté le travail d'écriture du vivant de son mari qui le premier l'avait encouragé et ouvert les portes. Elle s'était mobilisé pour rattraper le retard en écrivant tous les versets et sourates révélés avant pour ensuite se mettre à jour en suivant les évènements en ne ratant aucune occasion pour assurer la documentation du Coran.

 

Elle gardait jalousement les écrits chez elle dans un lieu sur et protégé en devenant la première dame qui avait contribué à la sauvegarde du texte sacré par l'écriture. Le Coran était appris par cœur par les compagnons. Mais le risque de disparition et de mort, dans les batailles, était présent. Il deviendra inquiétant sous les califes qui ordonnèrent de rassembler le Coran.

 

Une école

 Abi Bakr était le premier à effectuer ce travail déjà. Le calife Omar s'inquiéta lui aussi de ce problème en encourageant son apprentissage et son écriture. N'oubliant pas que c'est lui qui est derrière les prières surérogatoires (et-taraouih) en groupe pour permettre aux fidèles de prier et d'écouter ensemble le coran tout le mois de ramadan. Toutefois, l'on doit au calife Othmane la version unifiée de l'écriture du Coran en plusieurs exemplaires dont une était gardée à Médine et les autres envoyés dans les grands centres régionaux du califat. Othmane s'était basé principalement sur le travail de documentation de Hafsa, qui était vérifié et certifié par les grands compagnons apprenant le cœur dont Abou Houraya qui était également une des sources principales du Hadith. Le Prophète avait prié pour certains compagnons afin d'assimiler le coran facilement dont Abi Houraya. Sa prophétie s'était réalisée. Dieu avait garanti le Coran de l'oubli et de la falsification contrairement aux Ecrits révélés précédents.

 

Depuis, le Coran avait fait l'objet de réécriture pour l'adapter à la lecture et aux exigences de la langue sans dénaturer le texte original ou toucher à l'ordre des versets. Aujourd'hui les versions Warch et Hafs sont les plus répandues. Le monde s'était arrêté depuis et rares sont les efforts entrepris pour améliorer les formes de présentation du texte coranique dont pourtant les exégètes chantent le miracle et les beautés de style. Le divorce est immense. Le retard aussi pris par rapport aux moyens de communication modernes, ce qui nécessite une révolution dans les mœurs et contre le poids des interdits posés par les hommes comme le demandent et l'exigent de plus en plus des chercheurs modernistes au fait des progrès scientifiques. Aura-t-on une Hafsa pour nous sauver de nouveau?  A quant le Coran repensé ? Tant dans la forme et que dans le fonds pour sortir de l'emprisonnement dans lequel il est maintenu, nous livrer ses merveilles et nous aider ici-bas et dans l'au-delà. Le Coran d'essence universelle n'a pas dit son dernier mot. 

 

Personnellement je vois un musée immense du Coran dans lequel les 114 sourates sont présentées dans toutes les langues dans des tableaux lumineux ou fresque avec des schémas structurés où le visiteur peut du premier regard approcher n'importe quelle sourate en un clin d'oeil, s'il vous plaît  C'est possible à la lumière de ce que nous présentons. C'est la bataille de la communication. Ce jour-là est proche. On appréciera alors la main bénie de Hafsa, queDieu l'agrée.

 

Sourate El Aâla (Le Très Haut): coran et rappel

Publié le 19/03/2011 à 09:51 par lecoranfacile Tags : texte blog roman article background livre dieu lecture element islam

Contrat moral entre Dieu et son Prophète

pour la lecture du Coran et le rappel

 

 

          Sa spécificité réside dans le fait qu'elle incite premièrement à la prise en charge de manière sérieuse de l'apprentissage du Coran et deuxièmement de sa propagation suivant la tradition (sunna), pour en faire un guide”. Elle définit donc les deux principaux fondements de l'Islam : le Coran et la Sunna. Cette sourate, de 19 versets, la huitième dans l'ordre chronologique, a été révélée à la Mecque et traite donc en premier lieu des problèmes, liés à la croyance.

 

          Structure : Un ordre, contrat moral et conclusion en trois mises en garde

 

          Elle peut être approchée de la manière suivante :

 

·          Une introduction qui commence par une invitation à adresser des louanges à Dieu, défini à travers trois spécificités divines :

"Célèbre le nom de ton Seigneur…" (01-05)

 

·          Un contrat moral en deux clauses entre le Créateur et son serviteur, pour la lecture du Coran et le rappel des gens à la voix de Dieu en précisant les conditions et la finalité :

"Nous te ferons lire…" (06-13)

 

·          Une conclusion en deux affirmations pour inciter au rappel du Livre :

            "Certes, réussira…" (14-19)

 

          Cette sourate, qui vient à la tête du dernier des chapitres (Hizbs), est du reste, très connue et appréciée par les croyants.

 

          Le Prophète (P. et S. sur lui), l'aimait particulièrement comme le rapporte le Hadith de l'imam Ahmed, citant l'imam Ali que Dieu les agrée. De même, il est rapporté dans Moslim que le Prophète (P. et S. sur lui) lisait sourate "Sabih", ainsi que celle qui suit, "El-Ghachia", lors des prières des deux Aids et du vendredi.


Développement :

 

·          Introduction : Louanges au Très - Haut

 

          Elle commence par une invitation, pour ne pas dire un ordre d’adresser des louanges à Dieu, qui se défit à travers trois qualités propres à lui et qui attestent de la preuve visible, palpable de son existence et de sa puissance. Le Prophète, (P. et S. sur lui) a dit en substance qu'il fallait baser la croyance en Dieu, non en cherchant dans son être, car l'être humain est faible pour le saisir, mais en s'assurant de son existence et de sa grandeur, à travers Ses créatures, qui ne peuvent être le fait du hasard :

 

Célèbre le nom de ton Seigneur, le Très–Haut !”(01)

 

          Qui a créé (les choses), et a bien façonné ! (02)

          “Qui a fixé (le destin de chaque chose) et a bien guidé! (03)

         Qui a fait sortir le pâturage ! (04

          Pour, ensuite, en faire un foin sombre” ! (05)

 

 

·          Le contrat moral :

          Cette partie renferme un contrat moral en deux clauses entre d’une part le Créateur et d’autre part son Prophète (P. et S. sur lui) et à travers lui, les croyants, évidemment pour la prise en charge du Coran:

 

·          - 1 ère clause    : la prise en charge du Coran

          Dieu s’engage à enseigner le Coran au Prophète (P.  et S. sur lui) et il est fait ordre à ce dernier de ne pas l’oublier. Cette recommandation est surtout destinée aux croyants, pour prendre en charge le Coran car le Prophète (P. et S. sur lui), est immunisé contre l’oubli. Certains exégètes préfèrent parler de promesses tenues vis-à-vis du Prophète (P. et S. sur lui) au lieu de contrats moraux, puisque la Révélation a été menée jusqu’à son terme.

 

          “Nous te ferons lire (le Coran), et tu n’en oublieras rien.” ! (06)

          Hormis ce que Dieu a voulu. Il connaît (sûrement) ce qui est solennel et ce qui se cache !"(07)

 

 

·          2ème clause : le rappel à la voie de Dieu

          Dieu s’engage à montrer et à faciliter l’accès au Prophète (P. et S. sur lui) au droit chemin et ce dernier se doit de se charger à son tour de le montrer aux hommes. Il y a donc l’engagement de la part de Dieu et la contrepartie demandée au Prophète (P. et S. sur lui) en échange :

 

          “ Nous te guidons aussi vers la voie facile ! (08)

     - Et tu te chargeras du rappel, si le rappel est utile !"(09)

 

     

·          But et finalité des deux contrats :

          L’enseignement du Coran et le rappel des gens à la voie de Dieu permettent aux hommes de faire un choix en connaissance de cause et c’est à Dieu de distinguer le pieux de l’égaré :

 

“Réfléchira celui qui craint (lieu) ! (10)

Tandis que s’en écartera le plus malheureux ! (11)

   Qui tombera dans le plus grand Feu ! (12)

   Où il ne pourra ni mourir, ni vivre ! (13)

 

·          Conclusion : Trois mises en garde

          La sourate conclut par trois affirmations l'une pour montrer ainsi le choix, mettre en garde contre les tentations d’ici-bas et un rappel de deux récits prophétiques le récit de Ibrahim et Moïse sur eux le Salut de Dieu : 

   “ Certes, réussira celui qui se purifie ! (14)

   Se rappelle le nom de Dieu et prie ! (15)

 

   Plutôt, vous préférez la vie d’ici-bas (16)

Alors que l’Au-delà est meilleur et plus durable ! (17)

 

   “En vérité, ceci est mentionné dans les feuilles anciennes ! (18)

   Les feuilles d’Abraham et de Moise.”! (19)

 

Voir la présentation structurelle en arabe dans l'article qui suit dans mon blog  (le coran intelligent boudechiche over blog). A une autre conquête in challah dans la facilitation du texte coranique pour le présenter dans sa véritable dimension et non un simple assemblage de versets difficiles à assimiler. Ainsi il est accessible à tout le monde et à ceux qui réfléchissent en premier.  

Sourate El Moulk-3- Les six interpellations

Publié le 25/02/2011 à 23:23 par lecoranfacile

 

Six interpellations

 

 

 

                      On a vu dans les deux premiers articles la première symétrie triptyque avec trois affirmations sur les preuves divines (royauté, vie et mort, ciel et étoiles) et trois affirmations sur l'Au-delà avec le sort de Satan et les mécréants d'un côté et celui des pieux.

 

Le deuxième volet de sourate El Moulk est également composée symétrie mais sextuple, multiple de la première. Il renferme en effet six interpellations directes et six ordres indirects (dis) au Prophète (Prière et Salut soient sur lui). Nous présentons le premier volet avec les six interpellations directes adressées aux croyants en particulier. Elles ont trait au:

 

1-             Le secret (cœur), (V. 13-15)

 

2-             la sécurité (la tête et les pieds), (16-18)

 

3-             La vision (les yeux),(19)

 

4-             La force (les bras),(20)

 

5-             La nourriture (le ventre et la bouche), (21)

 

6-             La guidé et la marche (les jambes).(22)

 

 Chaque interpellation est en rapport avec des parties du corps. 

o  (Les six interpellations portant les fonctions de membres du corps). On a:

 

·        Interpellation une:Le secret (le cœur)

 

 

"Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines.(13) 

 

Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui, le Compatissant, le Parfaitement Connaisseur. (14)  

 

C'est Lui qui vous a soumis la terre : parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce

 

qu'Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection.(15) 

 

 

 

 

 

·        Interpellation deux :la sécurité (la tête)

 

 

 

 

Etes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel enfouisse en la terre ? Et voici qu'elle tremble!(16)  

 

Ou êtes-vous à l'abri que Celui qui au ciel envoie contre vous un ouragan de pierres ? Vous saurez ainsi quel fut Mon avertissement.(17) 

 

En effet, ceux d'avant eux avaient crié au mensonge. Quelle fut alors Ma réprobation !(18)  

 

 

 

 

 

·        Interpellation trois:la vision (les yeux)

 

 

 

N'ont-ils pas vu les oiseaux au-dessus d'eux,déployant et repliant leurs ailes tour à tour ? Seul le Tout Miséricordieux les soutient. Car Il est sur toute chose, Clairvoyant. (19)    

 

 

 

 

 

 

·        Interpellation quatre:la force (les bras)

 

 

 

 «Quel est celui qui constituerait pour vous une armée [capable] de vous secourir, en dehors du Tout Miséricordieux ? En vérité les mécréants sont dans l'illusion complète.(20)

 

 

 

 

 

·        Interpellation cinq:La nourriture (le ventre)

 

 

 

«Quel est celui qui vous donnera votre subsistance s'Il s'arrête de fournir Son attribution ? Mais ils persistent dans leur insolence et dans leur répulsion. (21)

 

 

 

 

·        Interpellation six:La guidée (les jambes)

 

 

 

« Qui est donc mieux guidé ? Celui qui marche face contre terre ou celui qui marche redressé sur un chemin droit. (22)

 

 

 

 

Maintenant vous constatez que si vous êtes garantis de la bonté et solidité du cœur, de la sécurité de la tête et des pieds, de la vue, de la force, de la nourriture et de la marche, vous êtes vraiment sauvé ici-bas et dans l'au-delà. Elle mérite bien son qualificatif de "celle qui sauve". Dans le Hadith, sa lecture a protégé un homme qui la récitait dans sa vie et l'aimait, des supplices de la tombe.

  

Pour la présentation en arabe, je vous renvoie à mon deuxième blog qui accepte cette langue (coran.smail.boudechiche.over-blog.com) et vous allez constatez l'originalité de cette logique communicative avec les terminaisons rythmées qui n'apparaissent pas en français.

 

Sourate El Moulk-2

Publié le 21/02/2011 à 23:28 par lecoranfacile Tags : element background lecture blog création homme mort message dieu texte anges

 

Les trois affirmations sur l'Au-delà:


 

 

Nous avons indiqué que cette sourate a une structure particulière en renfermant deux symétries, l'une basée sur des triptyques (trois preuves et trois affirmations) et l'autre son multiple, (six interpellations et six ordres) c'est-à-dire sur une base sextuple, ce qui permet d'approcher la sourate de bout en bout avec des repères selon un schéma de lecture très clair comme dans une autoroute éclairée de bout en bout et non en tant qu'assemblage de trente versets comme on a coutume de la présenter.


C'est cela la trouvaille communicative qui aide à comprendre et assimiler la sourate avec intelligence et facilité y compris en français. Cela montre la splendeur une fois de plus du Coran. Ce n'est pas une parole d'homme, ni à plus forte raison d'un bédouin illettré. Mais bien d'un messager qui reçoit un Ecrit Sublime de son Seigneur.


Ouvrez les yeux et lisez le Coran autrement. Au siècle de la communication et du savoir, on doit faire montre de réflexion et d'ouverture au progrès comme nous le recommandent le Coran et le Hadith. Le Coran est un Coran au plan de la présentation est un Coran magnifique et accessible à tous y compris dans les langues d'interprétation grâce à la découverte de méthodes d'approche nouvelles valorisant mieux le message divin. Sourate El Moulk donne l'exemple pour celui qui voit avec honnêteté et clairvoyance.


· la première d'ordre triptyque en étant composée de :

1. trois particularités divines d'Ici-bas: la Royauté, la Vie et la Mort et les Cieux (V. 01-04)

2. trois affirmations sur l'Au-delà: le sort de Satan, la Géhenne pour les mécréants et le Pardon pour ceux qui craignent leur Seigneur (05-12)

Nous avons présenté la première partie de cette symétrie avec les trois spécificités divines et nous publions ici le second volet avec les trois affirmations sur l'au-delà.

(les trois affirmations sur l'au-delà sont) :

  • Sort de Satan

     

     

     

     

    «En vérité,Nous avons effectivement embelli le cielle plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise.» (05)



     

    • sort des mécréants,avec dialogue singulier avec les Anges gardiens de la Géhenne

     

     

    En vérité, ceux qui ont mécru à leur Seigneur auront le châtiment de l'Enfer. Et quelle mauvaise destination!(06)


    Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu'il bouillonne.(07)

     

    Peu s'en faut que, de rage, il n'éclate. Toutes les fois qu'un groupe y est jeté, ses gardiens leur demandent : "Quoi ! ne vous est-  il pas venu d'avertisseur?"(08)

     

    Ils dirent : "Mais si ! un avertisseur nous était venu certes, mais nous avons crié au mensonge et avons dit : Dieu n'a rien fait descendre, vous n'êtes que dans un grand égarement" (09)

     

    Et ils dirent : "Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise". (10)

     

    Ils ont reconnu leur péché. Que les gens de la Fournaise soient anéantis à jamais. (11)


     

     

     

    • sort des pieux

     

     

     

    En vérité,Ceux qui redoutent leur Seigneur bien qu'ils ne L'aient jamais vu auront un pardon et une grande récompense."(12)

     


     

     

     




    Nous pensons que c'est bien assimilé. Rendez avec la suite in challah et la symétrie double de ce qu'on vient de voir, c'est-à-dire six interpellations à l'homme sur des épreuves divines et six réponses sous forme d'ordre (dis) lancés au Prophète (prière et salut soient sur lui à des interrogations de mécréants sur des questions existentielles: la création, la résurrection, l'heure, le jugement, la Miséricorde et la vie (l'eau). N'est-ce pas la logique qui parle y compris dans la langue de traduction. C'est clair comme l'eau de roche. On est loin des présentations canoniques lugubres et en noir des versets laissant le récitant à lui-même. Contrairement à ce qu'on pense, le message divin est bien structuré et obéissant à une logique implacable, montrant bien son caractère divin. Un bédouin illettré de surcroit peut-il écrire un tel texte d'une telle architecture? Dieu soit loué. Soyez présent chaque fois une parabole. Ne la ratez pas.


    Pour ce ceux qui maîtrisent l'arabe, ils se rendent sur notre deuxième blog (coran.smail.boudechiche.over-blog.com). Ils constateront de leurs propres yeux la merveille architecturale de la sourate.

    Sourate El Moulk : le secret de sa structure -un

    Publié le 13/02/2011 à 11:35 par lecoranfacile Tags : blog lecture création homme article nuit background mort dieu anges image

    Un schéma architecturel frappant


    Structure: Deux symétries doubles


    Elle est l'une des sept sourates qui protège particulièrement le lecteur et le récitant de dangers particuliers comme la déviation, la famine, les injustices et d'autres maux sur terre et après. Dans le Hadith, il est rapporté que des compagnons avaient entendu une voix qui sortait de la tombe d'un homme nouvellement enterré, récitant sourate El Moulk et rapporté ce fait au Prophète (Prière et Salut soient sur lui). Il leur apprendra que de son vivant, cet homme aimait et lisait cette sourate et que pour cela elle était venue le protéger contre les supplices de la tombe en s'interposant entre lui et les anges venus lui demander des comptes.

    Sa lecture est conseillée par la Sunna durant la nuit en priant Dieu d'accorder sa protection et de pouvoir bénéficier de ses bienfaits. Amine.


    Cette sourate a une structure particulière en renfermant deux symétries:

    La première d'ordre triptyque en étant composée de :

     

    • trois particularités divines d'Ici-bas: la Royauté, la Vie et la Mort et les Cieux (V. 01-04)

     

     

    • trois affirmations sur l'Au-delà: le sort de Satan, la Géhenne pour les mécréants et le Pardon pour ceux qui craignent leur Seigneur (05-12)

     

    Pour les besoins de convenance, nous présentons la première partie de cette symétrie avec les trois spécificités divines et nous consacrons la suite dans nos prochains articles. Vous pouvez ainsi suivre et surtout comprendre et apprendre

    (les trois preuves divines ici-bas:

    • La royauté, (V. 01)

     

    • la vie et la mort (02)

     

    • 3- les cieux (03-04)

     

    A nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux



    « Béni soit celui dans la main de qui est la royauté. Il est Omnipotent.»(01)


    « Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur» (02)


    Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu ne voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque? (03)


    Puis, retourne ton regard à deux fois : le regard te reviendra humilié et frustré.(04)



     

    Attendre dans la suite le prochain article avec la deuxième partie de la symétrie et les trios affirmations prophétiques sur l'au-delà et le sort de Satan et des mécréants et la récompense.

    Sourate Ed-Doha: un modèle d'architecture

    Publié le 10/02/2011 à 00:08 par lecoranfacile Tags : bonne nuit background rose texte dieu bleu annonce

     

     

    Protection, guidée et bonté

      

     

              Sourate "Ed-Doha", le soleil de la matinée ou l'éclat du jour, a été révélée à la Mecque et contient onze versets. On rapporte que sa révélation a été faite après quinze jours d'interruption. Elle devait ainsi mettre fin à certaines rumeurs propagées dans la ville par des mécréants adversaires du Prophète (P. et S sur lui), selon lesquelles ce dernier aurait été délaissé par son Dieu, dans le but de tenter de lui nuire.

     

              Les exégètes expliquent "Ed-Doha" par le soleil de la matinée qui annonce le dur labeur et rejoint l'idée de repos contenue dans l'idée qui suit : "la nuit qui tombe".

     

              C'est une réponse aux détracteurs du Prophète (P. et S. sur lui), pour leur expliquer l'interruption de la révélation, n'est pas définitive, mais seulement un repos pour lui, avant d'entamer d'autres épreuves importantes pour continuer sa mission.



              En dehors de cet événement de circonstance, qui occupe la première partie, et qui annonce la bonne nouvelle en vue de la poursuite de la révélation jusqu'à son terme, la sourate véhicule une deuxième idée maîtresse qui consiste, après un rappel sous forme interrogative de trois bienfaits au profit du Prophète, (P. et S. sur lui) en une recommandation, en contrepartie de ces bienfaits, de prendre en charge les pauvres et les nécessiteux. 

     

               Des savants spécialisés dans l'analyse du texte coranique comme Ezzamakhchari et El Aloussi ont relevé cette particularité. Le grand professeur J. Berques l'a également remarquée.



    Structure : Un jure, trois promesses, trois rappels et trois recommandations

    (voir la présentation structurée en arabe ci-dessous)


              Les exégètes retiennent la structure particulière de cette sourate qui consiste en l'annonce d'une sorte de contrat moral entre Dieu et son Prophète (P. et S. sur lui), en trois clauses, chacune d'elles contenant trois points.  On a :

     

              *Le Jure : l’éclat du jour et l’obscurité de la nuit :   

    "Par l'éclat du jour…" (01-02)

     

              - Trois promesses pour le Prophète, (P. et S. sur lui) : Une assurance, un bon choix et une récompense :

    " Ton Seigneur ne t'a pas congédié…"(03-05). 

             

              - Trois rappels de bienfaits de Dieu sur son Prophète (P. et S. sur lui) :

              "Ne t'a-t-il pas trouvé orphelin…" (06-08)     

     

              - Trois recommandations au Prophète (P. et S. sur lui) en contrepartie des trois bienfaits de Dieu.

              "Quant à l'orphelin…" (09-11)

     

     

    On a:  

     

              *Le Jure :

              La sourate commence par un jure au nom du soleil de la matinée. Il est connu qu'Allah, seul, peut s'attribuer le jure par ses créatures pour mettre en exergue sa Puissance et sa Gloire.

     

     

    "Par l'éclat du jour ! (01)

     

     Par la nuitquand elle s'épaissit !" (02)

     

     

              * Les trois promesses :

              Les trois promesses sont : 1- Dieu ne t’a pas délaissé (protection), (rose) 2- te réserve le paradis (bleu) (guidée) et 3-te comble ici-bas (vert).((la richesse)

     

     

                                              

              - "SûrementTon Seigneur ne t'a pas congédié, et il n'a pas délaissé (la révélation)."(03)

          

     

     - "Sûrement, aussi la vie dernière vaudra mieux, pour toi, que la première !" (04)

     

     

              - "Sûrement, enfin ton Seigneur te donnera et tu seras content !" (05)

     

     

     

              Selon la tradition, Dieu a montré au Prophète, (P. et S. sur lui) la destinée réservée à sa Ouma, après lui et il a été contenté. Le Prophète (P. et S. sur lui) à qui Dieu lui a accordé la Chafaâ (intercession), a dit qu'il ne resterait pas tranquille tant qu'un seul croyant demeurait en Enfer. (In El Djilalyni). Quelle rahma !

     

     

              - Les Trois bienfaits

              Il s’agit d’un rappel sous forme d’interrogation affirmative de trois bienfaits de Dieu sur son Prophète (P. et S. sur lui). Observez le mot "trouvé" qui est répété trois fois:

     

    Ces trois rappels de bienfaits sont: la protection (rose), la guidée (bleu) et la richesse (vert)

     

     

    Ne t’a-t-il pas trouvéorphelin et il t’a abrité ? (06)

     

     

    Et il t’a trouvéégaréet il t’a guidé ? (07)

     

     

    Et il t’a trouvénécessiteux et il t’a comblé ?"(08)

     

     

     

     

              - Les trois recommandations :

     

              C’est la contrepartie en trois recommandations aux trois bienfaits rappelés dans la clause précédente (protection, guidée, richesse). Observez l'expression "quant à" qui exprime la contrepartie qui se répète également trois fois :

     

     

             “Quant àl’orphelin, ne brime pas !”(09)

     

        

     “Quant aumendiant, ne repousse pas !”(10)

     

     

             “Quant aubienfait de ton Seigneur, raconte !”(11) 

     

     

     

              En guise de conclusion, il est à souligner qu’à travers le Prophète, (P. et S. sur lui) qui a bien tenu ses engagements, ce contrat moral, reste à la charge des musulmans vis-à-vis des orphelins et nécessiteux, à bien distinguer, des faux, en leur venant en aide et en les prenant en charge, dans le respect de leur dignité.

     Il faut remarquer aussi la disposition des points contenus dans les clauses. Ils ont des relations étroites entre eux, c’est-à-dire que le premier point de la première clause est directement lié aux premiers points des deux autres clauses et ainsi de suite, les deuxièmes avec les deuxièmes et les troisièmes avec les troisièmes.   

    Sourate El Alaq : un hymne pour la lecture

    Publié le 01/02/2011 à 23:52 par lecoranfacile Tags : dieu blog homme background texte lecture

    Deux ordres de lecture

    et réponse à Abi Djahl en trois non !


    Louange à Dieu et Prière et Salut soient sur son Prophète Mohamed !


    Sourate El Aleq, (La jonction sanguine) a une structure qui émerveille en donnant un modèle parfait de lecture. Elle est composée de deux parties:

     

    1. Deux ordres de lecture adressés au Prophète au nom du Seigneur. Ce sont les premiers versets révélés dans la grotte de Hira par l’ange Gabriel sur lui le Salut. (V. 01-05) :

    2.

    ·         Ordre un: "Lis au nom de ton Seigneur, qui a créé!...(01-02)

    ·         Ordre deux : "Lis avec l'aide de ton Seigneur le Très Généreux!...(03-05)

     

    Une réponse en trois nonau chef mecquois Abou Djahl, qui a refusé ces deux ordres de lecture. Le nom de ce dignitaire veut dire le Père de l’ignorance. Alors on ne s’étonne pas de son refus à ces deux ordres :

     

     

    Premier non : "Non !  Non ! En vérité, l'homme devient opprimant!...(06-14).

    Deuxième non : "Non ! Non ! S'il ne cesse pas, alors c'est la prise par la houppe!...(15-18)

    Troisième non: "Non ! Non ! Ne lui obéis pas !...(18)

     

    On se contente de ces repères car le texte en arabe a une particularité linguistique qu’on ne peut traduire ici comme par exemple les terminaisons de chaque paragraphe, ce qui lui donne une beauté exceptionnelle. Déjà, elle est assimilable du premier coup d’œil pour ne jamais l’oublier. On n’a jamais réalisé ce que l’Ange Gabriel avait ramené pour la première fois du Septième Ciel ce jour là au Prophète dans la grotte de Hira. Tout simplement une merveille. Dieu soit loué !

    Suivez le schéma :


    Sourate El Alaq

     


    Deux ordres de lecture

    et trois non à l'homme ignorant (Abi Djahl),

    le père de l'ignorance

     


    Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

     


    "Lisau nom de ton Seigneur, qui a créé!(01)

    II a créé l'homme d'une jonction sanguine!"(02)


    "Lisavec l'aide de ton Seigneur le Très Généreux!(03)

    Qui a instruit par le calame !(04)

    Il a instruit l'homme de ce qu'il ne savait pas!”(05)

     


    "Non !  Non !En vérité, l'homme devient opprimant!(06)

    Dès qu'il l’(le Prophète) a vu (prêcher), il a tourné le dos!(07)

    ”En vérité, c'est vers ton Seigneur que sera le grand retour!”(08)

     

    "As-tu vucelui qui tente d'empêcher ! (09)

    Un serviteur (de Dieu) alors qu’il priait !"(10)

     

    "As-tu vus'il était sur la guidée ! (11)

    Ou qu'il ordonnait la piété !" (12)

     

    "As-tu vucomment il avait nié et tourné le dos!(13)

    Ne sait-il pas qu'en vérité, Dieu voit !" (14)


    "Non ! Non !S'il ne cesse pas, alors c'est la prise par la houppe!(15)

    Houppe menteuse, fautive ! (16)

    Qu'il fasse appel à son cercle (de soutien)!(17)

    Nous appellerons les archanges !" (18)


    "Non ! Non !Ne lui obéis pas ! Prosterne-toi et rapproche-toi (de Dieu) !" (19)


     

     

     

     

     

     

    EVisiter notre blog sur over blog (le blog du coran boudechiche smail) et vous trouvez la sourate en arabe avec la mise en exergue des repères de lecture (deux ordres de lecture au Prophète, P. et S. sur lui et trois remontrances à son vis-à-vis, visibles en couleur). Après ça on doit dire que la première sourate est bien un modèle de lecture structurée et non un simple assemblage de 19 versets comme on a l'habitude de présenter. Dieu soit loué. A un autre rendez vous in challah

     

     

     


    DERNIERS ARTICLES :
    Sourate el ouaqiaa: celle qui sauve
    Salam Allah soit sur vous! Nous invitons les chers visiteurs fidèles à notre méthode de traitement et de présentation de sourates pour les rendre plus accessible et plus
    Sourate El Inchiqaq- l'appel et le jure
      Un appel et un jure On a vu dans la première la présentation de sourate el inchiqaq qui renferme la structure suivante et les deux signes en guise d'introduction su
    Sourate El in chiqaq -1-le jour dernier
    Deux signes, un appel et un jure     C'est la quatre-vingt-troisième dans l'ordre chronologique. Elle contient vingt-cinq versets d'inspiration mecquoise. Elle est à rapp
    Fatma Zohra et le Coran
    Hafsa, une imprimerie vivante au service du Coran    Nous célébrons ces jours-ci la nuit du Destin qui a vu la révélation du Coran des Tablettes Gardées au dessus du sept
    Sourate El Aâla (Le Très Haut): coran et rappel
    Contrat moral entre Dieu et son Prophète pour la lecture du Coran et le rappel               Sa spécificité réside dans le fait qu'elle incite premièrement à la prise en
    forum